• Facebook - SkeeQ
  • Mandoline à Oberthur
Citronella - SkeeQ
00:00 / 00:00

Floriane Le Pottier

Floriane Le Pottier commence le violon à 5 ans, en étudiant à la fois les musiques classiques et traditionnelles. Après la fac de musique, elle suit la formation du CFMI (Centre de Formation des Musiciens Intervenant) et obtient son DUMI en 2012.

 

Bien que passionnée par la pédagogie, elle choisit finalement de se consacrer principalement à sa recherche artistique. Elle remporte le championnat de Bretagne de musique traditionnelle en duo avec Jonathan Dour en 2011, et constitue le groupe « Dour/ Le Pottier quartet » autour de ce duo. 

 

Parallèlement aux nombreux Fest-Noz qu’elle anime avec le groupe, elle crée le

« Dua Bahasa », un univers acoustique particulier autour de composition en duo avec Morgane Labbe à l'accordéon et au chant, et le trio « SkeeQ », musique d’inspiration scandinave, avec Mael Lhopiteau à la harpe et Tristan Lebreton à la guitare.

 

En recherche constante de nouvelle ouverture musicale, elle intègre en 2014 la 5ème Kreiz Breizh Akadémi, formation professionnelle autour des musiques modales dirigée par Erik Marchand.

Elle accompagne également plusieurs chanteurs tels Dominique Babilotte, Gilles Servat, Nolwenn Korbell, ...

Mael Lhopiteau

Mael Lhopiteau est né en 1988 à Quimper en Bretagne où il commence dès sept ans l'apprentissage de la harpe celtique auprès d'abord de son père, facteur de harpes, puis de Dominig Bouchaud au sein du Conservatoire de musiques et d'art dramatique de la ville.

Il remporte plusieurs prix et distinctions au cours de ses études, ce qui l'encourage à poursuivre dans la voie qu'il a choisi, étant baigné dedans depuis sa naissance, celle des musiques traditionnelles de son pays et d'ailleurs.

Ayant fait toute sa scolarité en breton, Mael Lhopiteau s'intéresse également très tôt au kan ha diskan, chant traditionnel à danser. Il s'y essaie dès l'adolescence auprès d'Eric Menneteau, de Louise Ebrel ou encore de Lors Landat. C'est à cette période qu'il fait ses premières apparitions sur les scènes de festoù-noz, chantant avec Louise Ebrel ou Moran Dipode et à la harpe au sein du groupe Safar.

En 2006, en même temps qu'il entame des études d'ingénierie mécanique, Mael intègre le groupe Plantec, avec lequel il parcourra les scènes de Bretagne et d'ailleurs pendant six ans, produisant trois albums dont un dvd live au festival Yaouank en 2008.

C'est l'occasion pour lui de commencer un travail de recherche sur le son de la harpe électrique, y ajoutant une multitude d'effets, expérimentant sans cesse de nouvelles idées.

Il évolue aujourd'hui au sein de diverses formations, soit acoustiques (Le Bénéfice du Doute, SkeeQ) soit électriques (Skaramaka, Aranel).

C'est au cœur même de la musique que Mael trouve son inspiration, puisant dans l'énergie partagée avec le public l'émotion et la sensibilité propre à son jeu. Son sens de la rythmique et de l'harmonie ainsi que son écoute et sa créativité font de lui l'un des plus talentueux harpistes de sa génération.

Tristan Le Breton

Animé par de nombreux horizons musicaux, Tristan Le Breton est un multi-instrumentiste autodidacte (batterie, guitare acoustique et électrique, beat-box, percussions...), assoiffé de découvertes et passionné d’expérimentations sonores en tous genres.

Après avoir obtenu une licence de musicologie en 2011, il termine en 2013 la formation du CFMI de Rennes.

On le retrouve majoritairement au sein de plusieurs formations de la scène actuelle en musique bretonne (An Tri Dipop, Shebeen, Beat Bouet Trio).

Doué d'une approche multi-instrumentale et développant un jeu de guitare fin et original axé sur l'exploitation des différents accords ouverts, il participe activement à la composition et aux arrangements au sein du groupe.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now